LE RACISME : UNE REPLIQUE DOULOUREUSE

Inconnu 

Il fut un temps ou le racisme était dirigé en direction d’une catégorie d’humains jugée de "race" inférieure ou indigne. Combien de ces victimes caricaturées abusivement et maltraitées par les adeptes de cette idéologie malsaine se sont opposées inutilement pendant que les insultes continuaient à les affliger ? Bien entendu, il n’est pas question ici de faire le procès d’une race qui serait "qualifiée" suprême par défaut et supposée seule coupable de méfaits sur le psychisme de ses congénères. Il est question de condamner un principe destructeur qui semble prendre son essence dans un rapport de force entre individus de différentes origines, en pratiquant des méthodes d’infériorisation et le harcèlement en groupe en direction de minorités isolées et vulnérables.

Aujourd’hui, les victimes sont multiples et pas forcément noires ou colorées compte tenu que les Nations et les régions ne sont plus des Icebergs hermétiques. Grâce à l’évolution, le monde est articulé par des réflexes assez similaires. Nous sommes tous appelés un jour ou l’autre à voyager, à communiquer, à échanger bien au delà de nos frontières. C’est incontestable, ce qui fut possible auparavant grâce à l’éloignement et à une quasi invisibilité de l’horizon, ne l’est plus aujourd’hui. Malgré la détermination de certains dirigeants étrangers qui chercheraient illusoirement à installer leur population dans une forteresse prétendue impénétrable, ils doivent à leur grand désarroi admettre qu’il est impossible en ces jours, de maintenir très longtemps un peuple à l’isolement et l’inertie.

Le racisme n’est supportable pour personne ! D’ailleurs pour ceux qui prétendent aujourd’hui être victimes d’un racisme anti-blanc : (vocabulaire récent), il est temps de leur dire que cette définition de la haine n’est qu’un dérivé verbal qui a pour intention de graduer la douleur. Ou alors aurions-nous dû employer depuis longtemps cet adverbe pour exprimer le rejet de l’autre sous ces formes : anti-Noirs, anti-Jaunes, anti-Juifs, anti-Arabes et que sais-je encore… Je comprends tout à fait la souffrance de ces nouvelles victimes autant que l’on comprenne celle des autres catégories. Toutefois n’exagérons rien ! On ne supporte pas moins bien le racisme parce que l’on est Blanc !!! Disons plutôt que l’exclusion "raciale" est désagréable pour toutes les victimes.

Nous Français en général, avons à rattraper de longues décennies de léthargie sur la question de notre diversité culturelle, "raciale" et notre manière même d’aborder les aspects de nos différences. Nous avons vécu jusqu’ici dans une atmosphère lourde d’hypocrisie et d’indiférence face à l’impact psychologique que pouvait causer nos comportements odieux sur "l’isolé incompatible". Nous avons pensé pendant longtemps qu’il suffisait simplement de contourner nos difficultés à vivre ensemble pour réussir à s’en accommoder. Nous avons refusé d’affronter courageusement nos inepties et nos tabous, ce qui nous a empêché à chercher des solutions adaptées aux réalités de notre société. Le temps de la gauloiserie imaginaire est terminée et il est temps de former un peuple uni pour une communauté de  destin à l’intérieur d’une Nation forte. Notre division nous empêche de profiter pleinement de l’effort collectif qui est indispensable pour nous aider à atteindre nos objectifs ambitieux dans la compétition internationale. Pourtant la France dispose d’atouts considérables qui peuvent lui permettre de s’inventer un avenir plus resplendissant dans l’espace mondial. Tout dépendra là encore une fois, de notre capacité à remettre en marche l’unité nationale. Plus solidaire et moins divisés, nous serons plus efficaces pour regagner notre titre de grand peuple.

Alex LONY

Ce contenu a été publié dans Société. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à LE RACISME : UNE REPLIQUE DOULOUREUSE

  1. Adeline dit :

    Je serais brève. Si on ne peut pas dépasser tous ces clivages discriminatoires dans cet hexagone alors il vaut mieux ne pas continuer à espérer ne faire qu’un seul et grand pays où tous vivent en harmonie les uns avec les autres et pendant ce temps jalouser les States. Il ne faut pas se voiler la face et admettre que notre étroitesse d’esprit nous perdra tant socialement que financièrement.

  2. urbanoptic dit :

    Ce qu’il faut comprendre c’est que tant que la société française sera autant fractionnée en zones tribales, nous aurons du mal à faire émerger une France leader mondial dans ce cas comment ne pas jalouser les Etats-Unis qui se pose en leader mondial et comme un modèle de société tourné vers l’avenir ?

  3. Dona dit :

    Il est tout à fait exact de penser que le racisme n’est pas exercé en direction d’un seul peuple cible. Malheureusement, ce n’est pas un problème qui s’inscrit dans un contexte unique comme on pouvait, à tord, le penser. Il n’y a pas de monopole appartenant à une seule ethnie supposée supérieure. Depuis quelques années, le pays dans lequel nous vivons s’isole de plus en plus dans un communautarisme assez inquiétant qui ne fait que diviser. Il est dangereux en effet de fonctionner en espèces de tribus plus ou moins structurées qui tentent de fractionner les uns par rapport aux autres. Ce phénomène qui s’étend peu à peu ne devrait qu’apporter à long terme l’anarchie et la haine.
    La France est un beau pays où il ferait bon vivre si on faisait participer TOUS les français et toutes les bonnes volontés et non pas écarter une partie de la population. Réduire un peuple au chômage, à la précarité, au manque de moyens ne permettant plus à tout à chacun de se loger, de se nourrir et surtout de travailler pour obtenir un niveau de vie correct n’engendrera que la violence, le chaos et la haine de l’autre car privé d’une vie digne, la pauvreté s’installera et anéantira tous les efforts entrepris.
    C’est vrai que l’unité nationale dépend de l’affaire de tous en comptant sur tous et vivre TOUS ensemble. Ce n’est pas une utopie mais plutôt la réalité qui peut être réalisée en collectivité si l’on veut éviter… le pire qui pourrait être à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*