LE FAMEUX DEBAT SUR L’IDENTITE NATIONALE

 

Carte d'identité française

 

Autrefois, la carte d’identité française était amplement suffisante pour identifier un membre de la Nation française.

Visiblement aujourd’hui ce document officiel délivré par la Préfecture à partir de données confidentielles extraites à partir des actes d’état-civil semble avoir atteint ses limites.

Aujourd’hui, même en étant titulaire d’une carte d’identité française, on peut encore se surprendre à avoir un doute sur sa nationalité. C’est très surprenant n’est ce pas ?

C’est vrai que nous devons être nombreux à nous interroger sur l’authenticité de notre identité. Cette question est tout simplement devenue plus complexe qu’auparavant.

Suis-je Français, êtes-vous Français, mon voisin est-il réellement Français ? Mais qui peut aujourd’hui affirmer qu’il soit français à partir du moment où les critères n’ont pas été clairement établis ? Ce que l’on ne nous a toujours pas dit, c’est qui est Français finalement ? Nous sommes nombreux à être nés en terre française en ayant nos parents et nos grands-parents qui y sont nés aussi sans qu’ils aient eu un jour à justifier leur choix ou de nous donner la raison de cette providence.

Faudrait-il tout revoir, jusqu’aux raisons qui ont fait qu’aujourd’hui nous possédons une carte d’identité française qui ne veut plus dire grand-chose ?

Une chose est sûre, c’est que ce débat va relancer avec une plus grande légitimité celui de l’intérêt d’organiser des statistiques ethniques, car j’imagine mal comment pourront se définir les recalés de l’étiquette France et devenus soudain des sans identité ou des français d’interrogation : (des parias de la Nation). Devront-ils choisir une identité de substitution, acheter une identité ailleurs pour rentrer dans une case correspondant plus à la vision que l’on se fait d’eux ? Il faudra bien un jour que Monsieur Eric Besson puisse nous donner plus clairement sa définition de l’être Français. En attendant ceux qui prônent depuis longtemps de repli identitaire et le communautarisme ont de beaux jours devant-eux.

Alex LONY

Ce contenu a été publié dans Société. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à LE FAMEUX DEBAT SUR L’IDENTITE NATIONALE

  1. Alex LONY dit :

    Petit à petit nous rentrons dans une atmosphère suspicieuse où finalement chacun peut douter de son degré de « francité ». Je ne peux m’empêcher de penser à tous ces enfants étrangers adoptés sous législation dite plénière par des français supposés de « souche ». Eh bien, même si ces enfants là ressembleraient étrangement à leurs parents adoptifs, même après plusieurs générations, ils pourraient avoir à justifier de leur Francité. C’est terrible !!! Combien d’enfants venus d’Allemagne, de Varsovie, de Roumanie ou d’ailleurs en Europe, adoptés par des Français le savent vraiment si l’adoption date d’une époque où l’accouchement sous x, le secret identitaire fut entretenu jusqu’en 1996. D’ailleurs dans cette suspicion névrotique générale, il arrive même que l’on soupçonne des Français bien de chez nous d’avoir des origines étrangères et on se trompe : c’est le cas de la miss France 2010 Malika Ménard. On est pas très loin de remettre en service le fameux brassard identitaire utilisé par les nazis en 39-40, pour être plus sûr de ne pas se tromper.

  2. Claudine dit :

    Peut-on réellement affirmer dans les familles qu’à un moment donné ou à un autre, il n’y ai pas eu de nouveaux membres d’une branche familiale qui se soient ajoutés par alliance aux racines les plus lointaines d’un nom sans que les descendants ne les méconnaissent. Que signifie cette sournoiserie qui tendrait à pratiquement être amené à faire des investigations dans sa propre famille dans l’intention simplement d’écarter plus ou moins ses propres membres en les ciblant volontairement.Est-ce là une volonté farouche de vouloir exclure ou montrer du doigt certaines familles en les divisant ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*